Un temple – occupation illicite par des réfugieés

Un temple – occupation illicite par des réfugieés

Notre agence PACA a été sollicitée récemment pour intervenir dans une situation très délicate, avec l’appui des forces de l’ordre.

Dans l’ancien temple protestant de Montpellier, l’occupation illicite par des réfugiés Albanais en novembre 2018 a posé de nombreux problèmes aux habitants de ce quartier, et aux propriétaires des lieux.

Les logements ne sont pas les seuls biens sujets au squat, tous les biens vacants sont vulnérables, en particulier dans les grandes-villes.

Dans certaines situations, les huissiers ne peuvent procéder à de simples expulsions, et la police doit donc intervenir comme cela a été le cas à Montpellier.

  • Une vaste opération a récemment été lancée par la police de cette ville, dans le quartier Gambetta, afin d’expulser des réfugiés albanais qui ont occupé illégalement l’ancien temple protestant.
  • Il y avait une vingtaine de personnes qui occupaient ce bâtiment : plusieurs personnes ont été interpellées.
  • Le squat de l’ancien temple protestant du quartier Gambetta, occupé illégalement par des réfugiés albanais, a été évacué.

Une décision de justice autorisait l’expulsion de cet ancien lieu de culte, où pèsent des soupçons de trafic de drogue et de cigarettes, depuis le 7 novembre dernier.

Conséquence : une vingtaine de policiers a été mobilisé pour les déloger. Lire plus de détails ici.

Ce n’est pas seulement un problème pour le propriétaire, mais pour la communauté au sens le plus large.

Le coût global de ce préjudice est beaucoup plus grand que simplement la perte de revenus de location, ou la rénovation après la dégradation, qui est inévitable.Suite à cette expulsion, Durus a été appelé à intervenir afin d’assurer que le bâtiment sera protégé contre toute nouvelle intrusion par la pose d’une porte blindée temporaire ainsi que fournir du gardiennage à court terme pendant que la situation locale se calme.

 

La sécurité des biens vacants contre le vandalisme et l’occupation illicite (squat) devrait être considérée comme une police d’assurance. Nous espérons que cela ne sera pas nécessaire, mais nous en sommes ravis lorsque des forces extérieures interviennent. Le coût de la restauration ultérieure d’un bâtiment peut être important.

Quelles sont les conséquences d’une occupation illicite ? Bien souvent les locaux sont dégradés, pillés pendant cette occupation.

Cette occupation va donc entrainer la restauration du bâtiment, dont le coût peut être important et cela va être le cas concernant l’ancien temple protestant de Montpellier.

Si vous avez un immeuble vacant potentiellement menacé, il ne faut pas hésiter à avoir une action préventive et demander à un spécialiste quelles sont les solutions pour protéger ce local (bien personnel type appartement ou maison, mais aussi bien professionnel comme un bureau, un entrepôt ou un commerce).

N’hésitez pas à faire appel à l’expertise Durus (leur équipe a une expérience combinée de plus de 20 ans dans le domaine de la protection temporaire) qui peut vous conseiller sur vos options de sécurité, qu’elles soient la sécurité physique (porte anti-squat et panneaux blindées), la sécurité électroniques (alarmes) ou la sécurité humaine (gardiennage, rondes) ou bien une combinaison d’entre eux en fonction du risque perçu.